Au Coeur du Brésil

J’ai découvert un  nouveau Monde

J’ai découvert un nouveau monde comme disait Christophe Colomb au 15ème siècle, croyant être arrivé dans les Indes Orientales, de même, je me suis rendu compte que j’étais au Brésil après avoir aperçu que dans les rues les gens se communiquaient en portuguais car la vision que j’avais sur ce pays était totalement différente de la réalité que je vivais. Ce pays qui est resté longtemps eloigné des pays francophones à cause de la différence de langue, m’a accueilli à bras ouverts. Comme le Brésil a toujours représenté  une force mondiale du football, du carnaval et de la beauté feminine, notre oeil est resté aveugle du coté social, économique et technologique. Après avoir passé deux ans comme  étudiant à l’Université Fédérale de Juiz de Fora dans l’État de Minas Gerais, j’ai eu l’opportunité de travailler dans un groupe de recherches, d’enseignements tutoriel et d’extension de la faculté Polytechnique de mon Université. À travers ce groupe j’ai pu effectuer  un voyage pour une conférence nationale qui réunissait tous les groupes et programmes du même genre de différentes universités publiques du Brésil, j’ai parcourus une distance de 2488 Km du sud-est au Nord-est du Brésil pendant deux jours. Durant mon voyage, j’ai vu de mes propres yeux l’infrastructure routière et agricole de ce pays, ce qui m’a poussé à me rappeller de la célèbre phrase du feu président de mon pays, MOBUTU, qui disait ; « Il est temps de retrousser les manches », alors c’étais une façon d’éveiller la population, en leur montrant que le travail assure l’indépendance, la liberté et le développement. Et enfin je me suis rendu compte que dans ce pays les gens ont eu quand même le temps de retrousser les manches car ce n’est pas un travail qui se fait dans un ou deux ans. A partir de ce jour là,  je me suis dit que ce pays est une GRANDE PUISSSANCE ECONOMIQUE MONDIALE. Aujourd’hui l’insertion de l’économie de ce pays au rang de meilleures économies du monde n’est pas une surprise pour moi. Par le fait d’avoir découvert cette face cachée de ce pays, j’ai eu l’impression d’avoir découvert  un nouveau monde. Malgré leurs difficultés et problèmes sociaux qu’ils tentent aussi à résoudre car ce n’est pas quand même un paradis terrestre, mais jusqu’en ce moment mon expérience dans ce pays est totalement positive. Et la technologie, n’en parlons pas. Surtout en matière de génie civil ce pays passe par une transformation totale, avec l’avènement de nouveaux programmes de recherche en technologies constructives (par exemple BIM : Building Modeling Information), en nouvelles méthodes de gestion des projets (coordination des projets) et dans la découverte de nouveaux matériaux et des méthodes constructives. Cette vague de recherches est sponsorisée par le Ministère de l’Éducation en collaboration avec le Ministère de Recherches Scientifiques. Pour moi c’est un réel plaisir de voir combien la population de ce pays fait preuve d’altruisme et de patriotisme.

A la découverte du Brésil.

SONY DSC

The following two tabs change content below.
Aaron Winter
Jeune africain de la République Démocratique du Congo. Ingénieur civil et chercheur en Petrole et gaz à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro au Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*