Afrique: Pas d’Emergence sans vision ni Programme bien planifié !!!

En Afrique ces dernières années sont dominées par un slogan qui devient monnaie courante dans presque tous les pays de l’Afrique noire: Chez nous c’est l’EMERGENCE 2020,2022, 2025,2030…L’émergence est une consèquence d’un travail ardu fait avec une vision macroéconomique qui doit se concrétiser par la materialisation de certaines reformes interieures dans les domaines capables de s’apercevoir dans les ménages ordinaires et non pas seulement dans la croissance.

Cette photographie du traffic aérien tirée le dimanche 01 mai 2016 à 9h par notre confrère Charles Kabuya, qui révéle la vitalité économique dans le monde et le sous développement de l’Afrique.

ChWnB5EWYAEDfx7.jpg large

C’est pas cohérent de croire que là où on a de serieux problèmes d’énérgie qu’on chante l’alternance dans 5 à 10 ans. Il est temps que les africains se réveillent pour se rendre compte que c’est le travail qui appelle l’émergence et non l’inverse. Je voudrai ici évoquer l’exemple de la 7ème meilleure économie du monde qui, actuellement soufre de la  crise petrolière qui ronge le monde mais en dépit de ça, ce pays a dû travailler pour se placer sur le chemin de l’émergence par de programmes qui peuvent s’apercevoir à l’oeil nu. Ce pays que je considère comme un pays africain hors du continent, peut nous aider à nous inspirer sur certains faits réels et palpables.

Le PAC: Programme d’Accéleration de Croissance

Le « Programme d’Accéleration  de Croissance » (PAC en sigle) est un programme du gouvernement fédéral Brésilien, instauré par le ex-président Luiz Inacio Lula da Silva Nascimento, en Janvier 2007. Ce programme couvre d’importantes réformes dans les domaines de transport, de l’énergie, de l’assainissement, de l’habitation et des ressources hydriques. Vu l’importance du programme, il a été scindé en deux phases : PAC 1 et PAC2.

La metropole de São Paulo le grand centre économique sudaméricain

La metropole de São Paulo le grand centre économique sudaméricain

Le PAC 1

Le PAC 1 a commencé avec un investissement initial de R$ 503.000.000.000 pour la période 2007-2010. Il a promu la réprise de la planification et de l’exécution de grands travaux d’infrastructures sociale, urbaine, logistique et énergétique du pays, contribuant à son développement accéléré et durable.

La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte

La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte

Considéré comme un plan stratégique, le PAC 1 a contribué de manière décisive à la création d’un grand nombre de postes d’emploi, à  l’augmentation des revenus du gouvernement, et des investissements publics et  privés dans les œuvres de grande envergure dans le pays.

L'agriculture mécanisée au Brésil

L’agriculture mécanisée au Brésil

En fin de 2008, il a été annoncé par le gouvernement brésilien une augmentation des investissements  alloués au  PAC 1, passant de 503 à 656,5 milliards de reais. Avec un investissement remarquable dans les infrastructures, le gouvernement vise éliminer les principaux goulets d’étranglement qui entravent la croissance économique, permettant une productivité accrue des entreprises, en stimulant l’investissement privé et réduisant les inégalités régionales. Les budgets des entreprises publiques, du Fiscal et de la Sécurité et Prévoyance Sociale de l’Union ont servi comme investissement initial pour la mise en œuvre du PAC 1.

Les objectifs principaux du PAC 1 ont été regroupés en 5 blocs :

1. Les investissements dans les infrastructures

2. Les mesures institutionnelles, relance économique au crédit et leur financement;

3. L’éxoneration et l’administration des impôts

4. L’amélioration de l’environnement d’affaires

5. Les mesures fiscales à long terme.

PAC 2

En Mars  2010, le président Lula a lancé la deuxième édition du « Programme d’Accéleration de Croissance » appelé « PAC 2 », qui a prévu un investissement de R$1.590.000.000.000, dont R$ 955.000.000.000 pour la période 2011-2014, et R$ 631.400.000.000  pour la période post 2014.

Le PAC 2 est divisé en six nouveaux blocs ou sous programmes, couvrant des projets d’infrastructure sur toute l’étendue du  Brésil:

  1. PAC MINHA CASA, MINHA VIDA;(ma maison ma vie, les habitations populaires)
Le Chantier des habitations populaires au Brésil

Le Chantier des habitations populaires au Brésil

2. PAC CIDADE MELHOR ( Ville meilleure, programme d’assainissement)

La capitale du Brésil

La capitale du Brésil

3. PAC COMUNIDADE CIDADÃ ( Commune citoyenne, programme de conscientisation de la masse et securité)

Le bureau de police d'intervention rapide de quartier dans de Communes

Le bureau de police d’intervention rapide de quartier dans de Communes

4. PAC ÂGUA e LUZ (Eau et Courant, énérgie et eau potable pour tous même le fin fond du pays)

La Station de traitement de l'eau

La Station de traitement de l’eau

4. PAC TRANSPORTES ( Transports)

VLT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine

VLT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine

BRT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine

BRT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine

5. PAC ENERGIA (énergie)

Centrale éolique de Rio Grande Norte

Centrale éolique de Rio Grande Norte

Dans son nouveau cahier de charges, sont aussi prévues les constructions des UNIDADES BÁSICAS DE SAÚDE( de nouvelles installations de santé publique), des CRÈCHES, PRÉ-ESCOLAS et des POSTOS DE POLÍCIAS COMUNITÁRIAS (bureaux de polices communales).

Je vous invite à nous lire dans les prochaines publications, qui se proposent de mettre à découvert l’impact de ce programme dans le processus du passage du Brésil du pays pauvre à un pays émergent, ce qui ne peut paraître comme un miracle ou un voyage sans retour pour les pays de l’Afrique noire. Tout est possible au prix du travail et d’une vision bien planifiée.

Sans doute, aujourd’hui, tous les blocs du PAC 1 e PAC 2 ont présenté des résultats  qui n’ont pas profités seulement aux brésiliens mais aussi aux étrangers vivant sur le sol brésilien, aux pays membres du MERCOSUL et aux organismes internationaux qui ont reçu  de l’empreint financier du Brésil en l’occurence le FMI.

Appui; Coppe UFRJ, Netec UFJF, Charles Kabuya, Forum Congo Construct.

 

The following two tabs change content below.
Aaron Winter
Jeune africain de la République Démocratique du Congo. Ingénieur civil et chercheur en Petrole et gaz à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro au Brésil.

2 Des réflexions sur “Afrique: Pas d’Emergence sans vision ni Programme bien planifié !!!

  1. D’accord avec toi, il ne suffit pas de répéter du bout des lèvres « émergence ». Et d’ailleurs, quel citoyen africain comprend réellement ce terme? A part les politiques eux-même.

    Bien à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*